5:13 - Dimanche mai 20, 2018

Qui est l’agent de change ?

La Bourse:  les agents de change ?

L’agent de change est un officier ministériel qui était déjà présent sous Napoléon 1er. Ce dernier a en fait le monopole des transactions à la traditionnelle criée de la corbeille de la bourse, soit à la séance classique de 12h30. Il conservera ce droit jusqu’en 1992.

Depuis, la seule séance de cotation de la journée est de plus en plus réduite et n’a plus l’importance d’antan face à la cotation en continu que permettent de nos jours les ordinateurs et le système informatique sur lequel les banques peuvent désormais directement négocier des effets susceptibles d’être cotés.

Pareillement, la réforme du marché financier de janvier 1988 a eu pour conséquence la transformations des charges d’agent de change en sociétés de bourse directement gérés par leurs patrons. Ces derniers peuvent parallèlement avoir des partenaires dont des banques, des sociétés d’assurances ou encore des sociétés financières qu’elles soient françaises ou étrangères.

Dès mars 1981, la compagnie des agents de change ainsi que la chambre syndicale qui la chapeautait se sont vus remplacés par trois nouveaux organes qui reprennent l’ensemble de leurs compétences.

Une nouvelle organisation

Ainsi se déterminent les organismes qui ont succédé aux compagnies d’agents de change :

- En premier lieu le Conseil des bourses de valeurs : Ce dernier organise et discipline en quelques sortes le marché. Pour cela il établit un règlement de la profession. Son élection est le fait des sociétés de bourse parmi les mandataires sociaux.

-  En second lieu, la Société des bourses françaises : Cette institution, financière, regroupe les différentes sociétés de bourse. L’une de ses missions majeures est d’offrir et de garantir la sécurité aux épargnants et ce, notamment dans le cas où l’une des sociétés serait mise à mal, de par l’insolvabilité de plusieurs clients. Le cas échéant, un fonds de garantie estimé à environ 1,6 milliard pourrait être requis pour éviter et solutionner ces problèmes.

- Enfin, l’Association française des bourses de valeurs : Défendre les intérêts de la profession constitue l’essentiel de sa tâche. C’est un peu le syndicat de la profession.

Les changements structurels et la transformation des plates-formes de diffusion ont considérablement changé la société et notamment, le monde de la bourse qui s’est entièrement informatisé mettant peu à peu en retraits des officiers comme les agents de change dont la mission est aujourd’hui assurée par les ordinateurs et le système informatique boursier mondial.


A lire aussi :

Filed in: Crédit consommation

Comments are closed.