5:00 - Samedi janvier 20, 2018

FAQ Santé alimentaire : Plantes médicinales et autres contrôles sanitaires

Alors que de nombreux reportages nous montrent parfois les conditions très « limites » de certaines enseignes de restauration ou de la sanité de leurs produits, il est légitime de se poser la question de la sûreté des produits alimentaires. En effet, personne ne serait contre l’idée de savoir vraiment ce qu’il mange dans son assiette.

Une législation récente a renforcé l’information qui doit être affichée sur les produits notamment au sujet de leur composition ou de leur provenance. Ainsi comme pour les médicaments, les produits alimentaires doivent subir un grand nombre de tests avant d’être validé et par conséquent avant leur mise en vente.

Les contrôles sanitaires s’appliquent aussi bien aux aliments qu’à tous les éléments et structures qui doivent respecter des réglementations strictes pour ne pas porter atteinte à la santé des consommateurs et usagers.

Les plantes médicinales

Avec l’essor des médecines alternatives, il n’est pas étonnant le développement du commerce de plantes médicinales, plantes médicinales qui sont pour le plus grand nombre sans danger et en vente libre. Pour autant soyez vigilants car plusieurs d’entre elles sont considérées comme des produits toxiques, dangereux voire comme stupéfiants.

Notez que toutes les personnes qui en font commerce soient les pharmaciens, herboristes, parfumeurs voire les épiciers, peuvent être contrôlés afin de vérifier que la réglementation en matière de substances vénéneuse est bien respectée et que les produits vendus sont autorisés et répondent aux normes sanitaires en vigueur, notamment celles établies par le code de la Santé Publique.

Contrôle sanitaire : Autres produits et structures

Le danger sanitaire ne se restreint aux seules substances et aliments ingérables, il est aussi présent dans les lieux de vie, et les outils ou autres appareils dont on fait usage. Ainsi des contrôles sanitaires sont logiquement pratiqués dans les piscines, les cantines scolaires, les restaurants universitaires ou encore restaurants d’entreprise.

Il s’agira aussi, afin d’éradiquer le maximum de risques et de menaces, de faire la prévention une priorité et comme le dit l’expression  » il vaut mieux prévenir que guérir », cela s’avère bien efficace d’où la nécessité des normes de sécurité et sanitaires.

Celles-ci doivent être scrupuleusement suivies et ce peu importe l’élément, l’aliment, le produit, l’appareil ou encore la structure concernés. Ceci permettant d’éviter tout accident qui peuvent malheureusement s’avérer parfois mortel ou handicapant à terme.

Pareillement, dans le cas où vous auriez des animaux , il faut savoir se prémunir des risques de transmission de maladie que nos « chères amis les bêtes » peuvent nous causer.Ainsi outre la rage strictement contrôlée avec la vaccination antirabique généralement obligatoire, d’autres maladies peuvent provenir des animaux et ce de l’allergie au poil jusqu’à la psittacose, la gale,  ou encore la teigne.

Il vous sera conseillé de consulter un vétérinaire avant toute adoption d’animal domestique afin de prévenir les risques possiblement encourus.


A lire aussi :

Filed in: Santé

Comments are closed.