5:38 - Dimanche mai 20, 2018

L’apprentissage

Une formation qui se renouvelle

Remis au goût du jour en 2007, l’apprentissage constitue aujourd’hui un moyen d’accès au monde professionnel de plus en plus considérée. En effet, il représente un véritable palier entre l’école et le monde professionnel.

L’un des atouts incontestés de l’apprentissage est bien évidemment la qualification. En effet, l’apprenti sort de cette période avec le bagage nécessaire pour débuter dans le métier, pour lequel il aura été formé. Quand l’on sait que des milliers de jeunes se retrouvent au chômage justement pour défaut de qualification ou d’expérience, il devient logique de reconsidérer cette formation.

D’autant plus que cette dernière s’est vu crédibilisée par la réforme de 1987 qui a accentué le jumelage entre apprentissage et études. En effet, il existe aujourd’hui deux dispositions:

-une formation initiale consistant en l’apprentissage seul d’un métier précis.

-une formation alternée dans laquelle il suit, outre sa formation professionnelle spécialisée, des études générales. Notez que le temps des études s’est vu rallongé du fait de la réforme.

L’apprentissage connaît donc de nos jours un nouvel essor d’autant plus dans un monde du travail où sont de plus en plus requises qualification et expérience. L’apprentissage permet à des milliers de jeunes de se former dans le but d’exercer un métier précis.

Le contenu de la réforme

La réforme de 1987 prévoit les dispositions suivantes :

-Un contrat d’apprentissage nécessitera toujours l’agrément de l’employeur mais la procédure se voit allégée. Pour l’élève, il n’est plus besoin d’établir d’ »avis circonstancié d’orientation ».

-Le champ d’apprentissage se voit élargi du seul CAP au bac pro, brevet professionnel, brevet de maîtrise ou encore les BTS.

-La durée de la formation s’échelonne selon les cas d’un à trois ans contre deux ans auparavant.

-Plusieurs contrats d’apprentissage peuvent désormais être conclus.

-L’horaire minimum de formation est également relevé de 360 à 400 heures.

-Il est désormais possible d’établir un contrat d’apprentissage dès l’âge de 15 et ce jusqu’à l’âge de 25 ans, contre 20 ans auparavant. L’accès à l’apprentissage est donc également dans ce cas élargi.

-L’apprenti est rémunéré en fonction du SMIC. Notez enfin que dans le cadre de l’apprentissage, il appartient à l’Etat de prendre en charge les cotisations de Sécurité sociale.

L’apprentissage est donc une voie non négligeable pour accéder à l’emploi. Elle offre en effet la possibilité à des milliers de jeunes de 15 à 25 ans de se former à des métiers dont le champ a été élargi tout comme les compétences et les qualifications qui y sont liées.


A lire aussi :

Filed in: La vie professionnelle et la retraite

Comments are closed.